Joie! Moi qui ai toujours été fan de la série Victor Cordi, voilà qu’Annie Bacon se joint à l’équipe de Bayard Canada pour nous offrir son tout premier roman pour adolescents… et vous allez vous en souvenir longtemps!

Montréal n’est plus que ruines. Au centre-ville, les hautes tours gisent en piles informes, réduites à leurs plus petites composantes, telles des constructions de Lego retournées dans leurs bacs d’origine.

 Pas un bruit, si ce n’est quelques hurlements de systèmes d’alarme qui ne sonnent pour personne. La poussière est à peine retombée ; les rats se terrent encore.

chroniques-post-apocalyptiques_300Comment résister à une telle mise en situation?  Un seul bruit dans la ville : celui des roues d’une valise bleue que traîne Astride, jeune fille timide de treize ans. Elle marche. Et marche encore. Jusqu’à ce qu’elle s’arrête devant ce qu’elle se dit être LE refuge idéal : la bibliothèque du Plateau-Mont-Royal (très bon choix en effet!).

Après avoir passé quelques jours à ranger des livres sur leurs rayons respectifs (le cataclysme a vraiment fait des dommages partout!) et à épuiser le peu de nourriture qu’elle avait, Astride doit se rendre à l’évidence. Il est temps de sortir, d’affronter ses peurs, d’affronter la ville en ruine surtout.

Chaque fois qu’Astride prend de la nourriture ou des biens à la pharmacie (il ne faut surtout pas négliger l’hygiène de son appareil dentaire), elle laisse des livres. Astride n’est pas une voleuse.

Bon, à ce stade, vous devez avoir un million de questions! Comment ce cataclysme s’est-il produit? Encore la faute de quelques humains. Comment Astride a-t-elle survécu? Il faut lire les amis! Astride est-elle la seule survivante? NON!!

Je ne peux vous en dire davantage, car dès le premier coup de feu entendu, l’aventure se déroule à vitesse grand V et avant de vous en rendre compte, vous y êtes. Dans ce Montréal-en-ruine. Avec Astride. Et d’autres…

Parsemé d’extraits d’un ouvrage intitulé Toute l’humanité expliquée, ce roman de dystopie est remarquablement bien écrit et il est impossible de le lâcher avant la fin. L’atmosphère est sombre, à donner des frissons dans le dos! Mais quel bonheur de s’imaginer dans un Montréal détruit, en revisitant d’une manière unique des lieux comme la bibliothèque du Plateau-Mont-Royal, l’école secondaire Jeanne-Mance, la place Gérald-Godin et même une pharmacie Jean Coutu!

À paraître tout bientôt… votre lecture idéale pour le temps de l’Halloween!

Chroniques post-apocalyptiques d’une enfant sage, Annie Bacon, Bayard Canada

Roman pour adolescents

Cet article a 1 Commentaire

  1. Félix says:

    Ouah! Trop hâte de lire. Merci de la suggestion et du blogue!

Laissez une réponse