BOYS DON'T CRY

TITRE: Boys don’t cry

AUTEUR : Malorie Blackman

Bon, je ne sais comment vous parler de ce roman sans prendre quatre pages, mais je vais essayer! Malorie Blackman sait vraiment nous faire vivre une myriade d’émotions dans chacun de ses ouvrages… On n’a qu’à penser à la poignante série de quatre tomes Entre chiens et loups (à lire absolument, si ce n’est pas déjà fait)! Cette fois-ci, elle nous présente un récit qui tourne autour de trois hommes bien différents d’une même famille, et de la magnifique petite Emma, qui saura renforcer leurs liens.

Dante attend impatiemment ses résultats d’examens, car l’université commence dans quelques semaines. Ce n’est toutefois pas le facteur qui arrive en premier, mais Mélanie Dyson, une ancienne amie avec qui il a eu une aventure lors d’un soir de fête et de beuverie. Elle lui présente alors Emma, sa fille. Bang! Dante est le père! À 17 ans… Pire encore, Mélanie, prétextant aller acheter des couches, appelle Dante de son portable pour lui annoncer qu’elle n’en peut plus, qu’elle ne reviendra pas! Plutôt ironique quand on pense qu’habituellement ce sont les hommes qui disparaissent dans ce genre de situation.

Entrent alors son jeune frère, Adam, ainsi que leur père, monoparental depuis la mort de son épouse. Après avoir traité son fils cadet de crétin (trois fois plutôt qu’une!) et alors que ce dernier se demande comment il fera pour s’occuper d’un bébé et aller à l’université à temps plein, son père le ramène à la réalité : fini les projets d’études. Dante a voulu jouer aux jeux des grands, il doit désormais en assumer les conséquences. Bien entendu, son père tombe amoureux de sa petite-fille (complètement gaga comme tous les nouveaux grands-parents que je connais!) et il aidera du mieux qu’il le peut son fils.

Adam, jeune homme de 16 ans, homosexuel et assumé, s’éprend aussitôt de la petite Emma et semble ravi d’être un oncle. Ce jeune homme, qui craint les médecins, subit le harcèlement et les vacheries des amis de son grand frère… remarquez bien que ces deux frères ne semblent pas particulièrement s’apprécier. Ils n’ont, à première vue, rien en commun. Adam revient un jour à la maison l’œil amoché, mais ne dira pas la véritable raison de sa blessure. Il est coquet, dit ce qu’il pense et entretient peut-être une liaison secrète avec un garçon dont on ne sait d’abord l’identité (et ça va vous scier en deux, lorsque le voile se lèvera, je vous jure)!

Le temps parvient à arranger quelque peu les choses. Dante apprend tout ce qu’il faut savoir pour prendre bien soin d’un bébé. Son père est très présent pour l’aider, et Adam et son frère semblent mieux s’entendre. Le soir de l’anniversaire de Dante, son père suggère à ses fils d’aller manger ensemble au restaurant pendant qu’il garde l’adorable Emma. Ils y croisent les copains de Dante (gang d’imbéciles plutôt!), qui ont depuis quelque temps laissé tomber leur ami. Fidèles à leurs idioties, Josh et d’autres anciens amis de Dante commencent à traiter Adam de tapette, de tantouse… bref, vous voyez le genre de conneries! Et là, trois gars tiennent Dante au sol alors que Josh flanque une raclée à Adam. Une raclée, que dis-je? Ce connard de Josh va tabasser Adam au point de le défigurer, le laissant en sang et inconscient. Là, mes chers blogueurs, j’ai explosé de colère! J’ai balancé le livre (ça vous arrive parfois qu’un roman vous fasse vivre une rage telle que vous devenez vraiment en  *$%!*?), proféré quelques paroles à faire rougir le Pape lui-même, pour finir par prendre une bonne inspiration et me calmer un peu!

J’arrête ici pour ne pas dévoiler le dénouement. Sachez, par contre, que Dante, en père protecteur qu’il est devenu, est bien décidé à venger son jeune frère (vous ne pourrez lâcher le livre!) Adam, revenu à la maison après un séjour dans le coma (il était vraiment mal en point, le pauvre)! devient dépressif et conserve ses pilules dans un but précis… De son côté, Josh est rongé par les remords… est-il secrètement amoureux d’Adam?

Bon, j’arrête vraiment d’écrire! Ah! Mais il y a Emma… et puis non! Je vous laisse lire et tomber amoureux de cette adorable enfant qui saura remettre de la joie dans le cœur de Dante, et sauvera, d’une certaine manière, son oncle Adam, tout en ramenant de la gaieté dans ce nid familial qui en avait bien besoin!

Si vous n’êtes pas déjà partis vous procurer ce dramatique et touchant roman d’une brillante auteure jeunesse, et bien vous manquez un récit que je considère essentiel à lire, ne serait-ce que pour se conscientiser à certaines réalités familiales, amicales et sociales… un must  pour tous les ados et les professeurs!

Roman pour adolescents

Éditions Milan

Cet article a 6 Commentaires

  1. Annie says:

    Je l’ai acheté hier. Je l’attendais.
    Je fais un voyage la semaine prochaine et je vais le mettre dans mes bagages.
    Si je suis capable d’attendre !

    • bavardnicholas says:

      Chère Annie,

      Je te souhaite de beaux moments de lecture avec ce roman très intense!

  2. Johanne Saindon says:

    J’ai beaucoup aimé ce roman. J’ai trouvé les personnages très attachants, principalement Dante qui se retrouve dans une situation très embarassante mais qui réussira à s’en sortir de façon remarquable. Je ne suis pas certaine que tous les garçons de son âge, dans la même situation, aurait assumé autant de responsabilités. On s’aperçoit comment la famille est importante et que l’on peut compter sur elle. Les adolescents vont apprécier ce livre et je le recommande. Bravo encore une fois à l’auteure Majorie Blackman. Un autre succès littéraire pour cette auteure jeunesse.

  3. Gilda says:

    Ce livre est absolument magnifique, mais aussi tres dur à la fois par les sujets abordés. Ce que je trouve intéressant c’est que l’auteur dans l’ap
    Roche des questions comme l’abandon d’un enfant, la difficile découverte de ce que peut- être la paternité et l’homosexualite ne porte aucun jugement de valeur. Ce qui est important pour elle s’est que ses personnages s’assument quelque soit les choix qu’ils effectuent.

  4. Tomcamp says:

    Très bon article qui plante vraiment le décor de ce livre « coup de poing ». Difficile d’échapper à la question : « comment agirais-je dans la même situation ? » ou de ne pas éprouver de l’empathie en lisant cette histoire. Le livre permet de réfléchir sur le rapport à l’autre et surtout sur la difficulté de grandir. Nous n’avons aucun mal à nous laisser porter par ce récit en deux temps dans lequel deux frères dévoilent leurs états d’âme. Merci pour ce conseil de lecture !

Laissez une réponse