Cathy’s book

 « Les arbres, de plus petite taille, laissaient enfin passer le jour. Jun escaladait la pente avec une agilité et une rapidité déconcertantes. Moi, je crapahutais derrière elle, poussive, en nage, maudissant l’inefficacité de mon déodorant ».

Dès qu’on le tient, il devient impossible de reposer ce livre sans avoir pris le temps de lire la quatrième de couverture. Le visuel est attrayant, le format est convaincant. Le résumé nous incite à nous lancer tête première dans cette œuvre.
CIMG5480

Une fois ouverte, la curiosité s’intensifie grâce aux documents, cachés dans une enveloppe, que nous pouvons manipuler à notre guise. C’est au fil de la lecture que ces dits documents prennent tout leur sens. Nous avons alors l’impression de détenir entre nos mains des pièces à conviction, des éléments de preuve ou encore des papiers confidentiels. En tant que lectrice, j’en étais à ma première expérience dans le genre. Bien que je les trouvais très attrayants au début, je n’ai toutefois par ressenti le besoin constant de les manipuler. J’ai tout de même apprécié qu’ils y soient.

Au cours de notre lecture, nous découvrons plusieurs personnages intéressants qui pourraientCATHY-S-BOOK-T1_ouvrage_large facilement ressembler à l’entourage des adolescents actuels. Il y a Emma, cette fille intelligente qui obtient de bons résultats à l’école et pour qui c’est important. Cathy, quant à elle, revêt plutôt le côté bohème des artistes. Son attitude et son langage la rendent crédible. Son père étant décédé, sa mère travaillant de nuit, elle fait son chemin sans trop savoir à qui se fier. Elle tombe amoureuse de Victor, cet être énigmatique sorti de nulle part. C’est à cause de cette liaison que la vie de Cathy bascule du jour au lendemain. Après avoir cru que Victor était fait pour elle, ce dernier la laisse tomber. Cathy, n’acceptant pas la défaite, partira à la recherche d’explications. Elle obligera Emma à la suivre dans cette aventure sens dessus dessous.

Est-ce que j’ai aimé ? Oui. Est-ce que j’ai adoré ? Non. J’ai attendu longtemps avant que l’action ne commence, ce qui m’a déplu. J’ai souvent trouvé que le scénario était trop poussé. Par contre, je dois avouer que j’ai eu du plaisir à lire ce roman. J’avais toujours envie de connaître la suite. Le visuel m’a éblouie du début à la fin. Sur pratiquement toutes les pages se trouvent des esquisses, des brouillons, des dessins réalisés par Cathy. J’ai vraiment eu l’impression d’être dans son journal. Très actuel dans sa forme (les personnages se parlent parfois par messagerie instantanée), il plaira assurément aux jeunes filles ! 

Cathy’s book, Sean Stewart et Jordan Weisman, Bayard jeunesse

Karine Riley
Blogueuse d’un jour

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse