C’est pas grave

Chers lecteurs, petit avertissement. Je viens de poser un roman d’à peine 120 pages, qui m’a laissé bouche bée (pour ne pas dire sur le derrière!) tellement c’était fort! Pourquoi un avertissement? Car Chloé, le personnage principal, vit un réel merdier et son langage suit son quotidien souvent misérable. Je ne suis pas de ceux qui se censurent, donc il faut être prêt à lire… L’article sera court, car peu de citations suffisent pour vous convaincre que ce bouquin, il est important.C_est_pas_grave

Chloé est en colère. Elle balance tout. Il faut que ça sorte.

C’est pas grave de s’engueuler avec sa mère : « Non, c’est pas vrai, Maman! C’est pas vrai que si tu m’as parlé comme ça, c’était pour mon bien! Qu’il n’y a que la vérité qui blesse, et que c’est pour ça que je pleure! Je ne pleure pas, d’abord! Uno! Et deuzio, il n’y a pas que la vérité qui blesse. Le mensonge, ça blesse pareil. C’est comme ça qu’on traite quelqu’un qu’on aime? Tu t’es entendue là? Comment tu m’as traitée? Petite pute! Si! C’est exactement ce que tu as dit! Merci bien. Et comment que je le prends mal! »

C’est pas grave de se faire larguer par son mec ou se faire trahir par sa meilleure amie : « Liza? Pourrie, va! Espèce de grosse vache pourrie! Regarde-moi quand je te parle! […] Pourquoi tu m’as fait ça? Pourquoi t’as mis le feu entre nous? […] On était tellement copines, toutes les deux, pourtant […] T’avais pas le droit! »

C’est pas grave un père absent. C’est pas grave d’avoir le béguin pour son prof. Non, c’est pas grave tout ça. Mais un coup de gueule… ça peut être grave.

Le livre a parlé plus que moi dans cet article et c’est voulu. Roman ado? Plus que ça. Je vous invite à découvrir qui est Chloé, et je pense qu’il y a un peu d’elle dans chacun de nous… vous m’en direz tant!

C’est pas grave, Jo Hoestlandt

Roman pour adolescents, jeunes adultes, adultes… à lire!

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse