CRITIQUES DES LECTRICES DU CLUB

Critique d’Anaïs Beauchamp

Titre : Judy portée disparue

 Une petite fille de cinq ans, Judy Hockney, est portée disparue. Ce n’est pas la première fois — ni la dernière d’ailleurs — que ce sujet policier fait surface. Pourtant, j’ai trouvé ce livre excellent. Tout d’abord, Kim Hockney, la grande soeur de Judy, est un personnage très attachant. Dans sa personnalité, sa situation et son entourage, je pouvais quelquefois m’identifier à elle, ce que j’apprécie grandement dans un roman. Par la suite, du début jusqu’à la toute dernière page du roman, l’histoire me tenait en haleine. Tout au long du livre, j’éprouvais les craintes, les bonheurs et les sentiments de Kim, selon ses péripéties. Je recommanderai ce livre autant aux amateurs qu’aux amoureux du genre policier. Petit point bonus; ce bouquin ne comporte que 187 pages, écrit en caractères assez gros, donc, il se lit assez rapidement, mais on l’apprécie tout autant.

—-

Critique de Shanny Bélisle

Titre : Ce livre cache un très grand secret 
 

Je ne pourrais pas détailler ce livre, car comme vous le remarquerez, c’est un secret. Malgré tout, je peux vous dire qu’au fil de votre lecture vous voulez tout de suite découvrir le secret en question, malgré les nombreux avertissements de l’auteur. J’ai beaucoup apprécié ce livre, il se lit d’ailleurs très bien et on plonge très vite dans l’histoire. Cass et Max-Ernest m’ont tout de suite emportée dans leurs aventures et on veut vite découvrir ce que veulent le Dr L et Mme Mauvais. J’ai hâte de lire la suite – qui m’a laissée sur ma soif – pour savoir ce qui arrivera avec Benjamin Blake, parce que d’après P –…. Oh. Est-ce que j’ai parlé du secret? Oubliez vite ce que vous venez de lire.

Critique d’Émilie Guay
Titre : Le Chant des Orques

Le livre Le Chant des Orques d’Antje Babendererde raconte l’histoire d’une jeune fille allemande, Sofie, qui doit jongler avec sa peine face à la mort de sa mère et le comportement monotone de son père. Son goût de l’aventure et le désir de retrouver son père d’avant, l’incite à partir avec celui-ci en Amérique du Nord dans une réserve amérindienne. Ne connaissant que très peu de choses sur les peuples autochtones d’aujourd’hui, elle se retrouve à apprendre une façon et une pensée de vivre qui l’étonne et l’émerveille à la fois. Elle fera aussi la connaissance de Javid, un jeune homme qui lui redonnera le goût de vivre et qui l’aidera à prendre confidence en elle en plus d’être son premier amour.

Un livre qui fait tomber de nombreux préjugés et nous fait voyager à travers les légendes et la façon de penser des peuples amérindiens.

J’ai tout simplement adoré, je le conseille à tout le monde!

*Si vous avez aimé ce titre, il y a aussi Lune indienne du même auteur.

Émilie Guay

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse