Epic

Epic se déroule dans un monde où la Terre a été abandonnée au profit d’une autre planète. Dorénavant, aucune marque d’agressivité n’est acceptée sauf dans Epic, un jeu virtuel public. Dans ce jeu, chacun tente de créer un personnage le plus puissant possible afin de battre le Centre des affectations qui gèrent les maigres ressources de la planète. Malheureusement, le Centre des affectations est composé des gens les plus riches, si bien que leurs personnages virtuels sont presque immortels aux yeux du pauvre paysan sans le sou qui demande un tracteur ou un panneau solaire. Toutefois, Erik, un jeune garçon doué, brisera les tabous en refusant de créer un personnage qui serait un guerrier, comme le veut la logique d’Epic. Il se lance plutôt dans les ennuis en créant une aventurière, Cindella, afin de réaliser une quête que tout le monde croyait impossible. Erik découvrira en cours de route le vrai but du jeu.

Dans ce roman, le mariage entre littérature et jeux vidéos est omniprésent, mais cela aurait pu être un pari risqué. On aime ou non. Pour moi et pour la plupart des amoureux de jeux de rôles, le pari est assurément gagné ! Ce livre se dévore à toute vitesse ! Aussitôt l’auteur nous expulse d’Epic, aussitôt nous désirons y retourner. Bien entendu, le thème du jeu virtuel aurait pu devenir redondant à la fin, mais Erik est un garçon intelligent avec beaucoup de logique et de courage, si bien qu’il nous entraîne dans des aventures qui nous permettent d’explorer et d’apprécier Epic. De plus, l’auteur transforme radicalement notre vision du jeu lorsqu’Erik fait une rencontre inattendue. Dès lors, le jeu devient un personnage à part entière doté d’une âme propre.

L’attrait de ce livre pour les jeunes provient aussi de son côté fantasy amené par Epic et ses elfes, sorciers, guérisseurs et autres créatures dont les adolescents sont très friands. Pour ceux qui, comme moi, hésite à lire du fantasy, ne vous inquiétez pas, car nous trouvons aussi plusieurs thèmes propres à la science-fiction. Effectivement, le monde d’Erik en est un de privation où il y a peu de ressources, où la violence est strictement interdite puisque c’est ce qui a détruit notre bonne vieille Terre. Au sein de ce monde, suivre l’histoire d’un groupe d’adolescents allait de soi puisque l’on comprend mieux l’impact de tout ce temps partagé entre la vie de famille, les amis, le travail afin de survivre et le devoir envers Epic. Pour ceux qui n’aiment pas suivre les aventures de jeunes personnages, il s’agit d’un livre parfait pour vous, tout de même, car dans Epic l’âge est aboli et nous suivons simplement les péripéties de la jolie Cindella. Un livre, donc, pour tous âges.

Epic, Conor Kostick, Bayard Jeunesse

Marie-Philippe Boucher,
Blogueuse d’un jour

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse