La malédiction de la sorcière des Songes

SCOOP!

Allan Stratton est sans contredit un brillant auteur canadien en littérature jeunesse. Nous n’avons qu’à penser à son puissant roman Le secret de Chanda, porté à l’écran qui a été en nomination au Festival de Cannes. Cette fois-ci, il nous offre un roman des plus angoissants! Un récit pour tous ceux qui font des cauchemars… Je vous le présente en primeur, puisqu’il sera disponible en librairie dès le 10 juin… suggestion idéale comme lecture d’été!

Autrefois, le royaume de Bellumen avait connu des jours heureux, paisibles. Les soirs de fête, les gens s’amusaient jusqu’à tard dans la nuit sur les places des villages, et les enfants s’endormaient à la belle étoile.

Et bien les amis ce temps est révolu! Depuis douze ans déjà, la Grande Terreur règne dans la région. Comme si ce n’était pas assez que les enfants qui s’aventuraient dehors la nuit disparaissaient à jamais, mais c’était également le cas pour ceux qui ramassaient du bois dans la forêt! Bien entendu la reine Sophia (son mari le roi étant alité suite à une crise cardiaque) envoie des soldats patrouiller les bois et les environs à la recherche de quelques bêtes sauvages… mais les sujets du royaume n’étaient pas des imbéciles. Pour eux, une seule personne était responsable des atrocités du royaume : la princesse Olivia! La sorcière des Songes (affreuse, dégoûtante… bref, attendez de voir!) veut le cœur de la princesse, rien de moins! Jusqu’à ce qu’elle accomplisse sa terrible mission, elle fera disparaître tous les enfants du royaume de Bellumen.

Mais pourquoi a-t-elle besoin de s’emparer du cœur d’Olivia? N’est-ce pas elle qui a fait en sorte que le couple royal ait pu avoir un bébé? N’est-ce pas le marché qu’ils ont conclu, dans les bois, il y a longtemps? Oui, mais il y avait un prix à payer… et quand vint ce moment, lors du baptême de la princesse, le roi ne tint pas parole. Aussitôt, la sorcière lança sa malédiction : « À l’aube du treizième anniversaire de la princesse, ces douze pysanky seront détruites, et je m’emparerai de son cœur. Tant qu’il ne battra pas dans ma paume, aucun de vos enfants ne sera en sécurité. Vous vivrez dans la terreur, prisonniers d’un cauchemar. La joie, le bonheur et l’espoir ne seront plus pour vous que de lointains souvenirs. Je suis l’incarnation de vos peurs les plus effroyables. Vous allez regretter de me connaître »… et comment!

Alors que l’on comprend l’attitude des sujets du royaume, une chose est certaine : la jeune princesse ne peut rester au château. Les sujets risquent de trahir Leurs Majestés et kidnapper Olivia pour la mettre entre les mains de la sorcière. Ses parents annoncent à leur fille, la veille de ses treize ans, que le lendemain elle recevra la visite du prince Léo, du royaume de Prétoria. Elle est priée de se rendre avec lui dans son royaume, où un puissant magicien la gardera en sécurité.

Mais la jeune princesse de treize ans est plus téméraire qu’on pourrait le croire et décide d’agir. C’est elle qui va affronter la sorcière et mettre fin à cette calamité. Et il y a Milo, jeune fils de paysans qui est né bien curieusement le même jour que la princesse… mais je ne peux vous en dire davantage!

Et surtout, n’oubliez pas : ne demandez pas à la sorcière des Songes de vous conter vos rêves, car les rêves se changent parfois en cauchemars…

L’auteur se rendra sous peu à Victoria, puisque son roman est lauréat du prix 2014 pour le Canadian Library Association Best Book for Children Award.

La malédiction de la sorcière des Songes, Allan Stratton, Éditions Bayard jeunesse

Roman pour lecteurs intermédiaires et adolescents

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse