La sphère de méduse – Primeur

Lorsque quatre adolescents s’enfuient d’une île surnommée le « Jardin d’Éden », ce gîte extraordinaire avec des classes privées, des chambres au luxe inimaginable, ainsi que des robots ménagers extrêmement efficaces, il doit bien y avoir une excellente raison! C’est effectivement ce que nous avons appris dans le premier tome de Black Eden.

Dans ce deuxième volume, l’histoire reprend donc exactement là où nous en étions. Les quatre protagonistes sont toujours aussi sympathiques et, surtout, encore sur leur rafiot en direction du point de rencontre établi avec les deux pêcheurs. Je ne crois pas en révéler trop en vous disant que ces deux pêcheurs deviendront des personnages réellement importants et intéressants. D’ailleurs, ils aideront nos amis à s’échapper des griffes de Hiden et de ses plans machiavéliques. Ils amèneront des réponses à plusieurs interrogations, mais poseront aussi des problèmes peut-être plus complexes à résoudre.

Tout comme le titre l’indique, une grande partie de l’histoire se déroule dans la sphère de Méduse, la mégapole d’une des grandes corporations qui contrôlent la planète. Là, ils feront la rencontre du grand scientifique Georges Hébert, un ancien ami des parents de Martin. Ses connaissances extraordinaires sur des sujets tels que les voyages spatio-temporels (!) leur permettront de progresser dans leur quête, bien qu’elle soit encore nébuleuse. Bien entendu, l’histoire d’amour entre Martin et Alexandra se développe dans la bonne direction, quoique certaines révélations viennent compliquer un peu les choses.

Franchement, je ne pouvais pas m’attendre à une meilleure suite. Non seulement il y a beaucoup d’action, mais les personnages font des découvertes vraiment spectaculaires. Le rythme est bien soutenu et nous pousse à dévorer chaque page. L’univers dans lequel évolue l’histoire ne cesse de me surprendre… et de m’inquiéter tant cette réalité est plausible!

Javier Pelegrín et Ana Alonso, La sphère de méduse, (Black Eden, T2)
Roman pour adolescents

 

Cet article a 1 Commentaire

  1. Carlos Seguin says:

    Javier Pelegrin est un auteur fascinant. Il tient même un blogue avec Ana Alonso:

    http://anaalonsojavierpelegrin.blogspot.ca/

Laissez une réponse