L’apprenti épouvanteur

Tom est un jeune garçon d’une douzaine d’années et le septième fils d’un septième fils. La terre familiale ne pouvant faire vivre tous ces fils, Tom doit être placé comme apprenti. Son père l’envoie donc en formation auprès de l’Épouvanteur. Ce dernier métier n’est pas facile. Un épouvanteur doit de protéger les villageois contre les créatures maléfiques qui rôdent à la faveur de la nuit, comme des démons, des gobelins ou des sorcières. Malgré qu’il soit utile à ses concitoyens, l’épouvanteur est craint et fui comme la peste. La condition de Tom comme apprenti épouvanteur sera donc très difficile et il ne se doute pas à quel point il sera seul dans le futur.

couv_apprenti_epouvanteurJ’ai beaucoup aimé lire ce roman parce qu’il n’y a aucun temps mort. On entre directement dans l’action. Dès le départ, Tom est confronté au surnaturel et doit apprendre à le combattre. Malgré le peu de leçons que lui donne son maître sur le sujet, il doit se débrouiller par lui-même et se débarrasser de la méchante sorcière et des autres choses redoutables qui rôdent autour.

 Tom est un jeune garçon comme les autres, malgré qu’il voit des choses que les autres ne voient pas. Au début du récit, il est indécis, il ne sait pas qui il est et ce qu’il veut vraiment. Durant son apprentissage, il va commettre des erreurs graves, dont les conséquences auraient pu être terribles, il fera face à l’horreur et en sortira transformé.   Alors qu’il n’a rien d’extraordinaire, aux moments critiques, même s’il est loin d’être prêt, Tom saura quoi faire et parviendra à terrasser les méchants. C’est loin d’être réaliste, mais c’est probablement parce que je suis adulte que cela m’agace.

J’ai beaucoup aimé les personnages féminins dans l’Apprenti épouvanteur. Les femmes sont fortes et ne se laissent pas faire. Il y a la mère de Tom, avec son savoir caché, sa belle-sœur Ellie et surtout Alice. Cette dernière est la plus intéressante, car elle est ambivalente. Elle n’est ni tout à fait bonne, ni tout à fait mauvaise. Elle est issue d’une lignée de sorcières, elle utilise la magie noire, mais en même temps, elle deviendra l’amie de Tom et va beaucoup l’aider. J’ai été par contre déçue par le personnage de l’Épouvanteur, car il est absent durant la majeure partie de l’histoire.

L’écriture de l’auteur est précise et très descriptive. On voit parfaitement tout ce qu’il nous décrit. Certaines scènes sont peu ragoûtantes, surtout vers la fin. Elles ne m’ont pas ébranlée outre mesure, mais des lecteurs plus jeunes pourraient en être perturbés. Comme je le disais, il y a beaucoup d’action dans ce roman, mais il y a aussi un côté psychologique, que l’on découvre grâce au journal que Tom écrit. La conclusion du roman est ouverte, nous savons déjà qu’il y aura une suite. J’ai vraiment le goût de poursuivre l’aventure. Non seulement parce qu’il reste beaucoup de questions sans réponses, mais aussi parce que Tom est attachant et que l’histoire est bourrée de magie et d’action ! On ne peut qu’en redemander !

Joseph Delaney, L’apprenti épouvanteur, Bayard jeunesse

Christine Desbiens
Blogueur d’un jour

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse