Le chant des sirènes – Attirance tome I

Les légendes anciennes se sont complètement plantées sur les tritons et les sirènes! Surtout, je viens de terminer un roman qui… non! C’est un véritable téléroman dans lequel se mélangent humains, sirènes meurtrières (mais si belles!), et secrets familiaux bien gardés. J’étais plongé (le mot est bien choisi!) dans un monde à la 90210 et Place Melrose (ou encore Santa Barbara pour les vrais nostalgiques!). Vous voyez le genre d’histoires? Du drame et encore du drame, des intrigues souvent pas possibles, tout est trop gros et souvent des plus quétaines… et je n’ai pas été capable de laisser ce livre avant de l’avoir terminé! Et j’assume!

« De tout l’hiver, je n’avais tué personne. Et je dois dire que je ne m’en portais pas plus mal. L’envie était là, bien sûr, mais trop deLe_baiser_des_sirènes noyades suspectes multipliaient les ragots. Et puis je ressentais un plaisir malsain à refuser à mon corps ce à quoi il aspirait désespérément. Le self-control était ma dernière lubie. Je doutais que mes sœurs puissent en dire autant. »

Vous venez de rencontrer Calder, jeune homme sirène qui, comme les tous les siens, doit se nourrir de l’énergie des humains pour survivre. Il vient d’une fratrie de sirènes vengeresses… surtout ses trois sœurs complètement folles, chacune à sa façon (attendez un peu de voir!). Calder s’abstient de tuer depuis 5 mois, et il risque la folie s’il ne trouve pas une proie humaine à vider de son énergie. L’heure est à la migration. Il doit, alors qu’il n’en a pas du tout envie, quitter la chaleur des Bahamas pour rejoindre ses sœurs (qu’il n’aime pas particulièrement) dans les eaux mornes et froides du lac Supérieur. Sachez que ces sirènes, une fois sorties de l’eau, se transforment (non sans douleur) en êtres humains, et bien entendu l’inverse se produit aussitôt qu’elles plongent dans une source d’eau.

On comprend rapidement d’où viennent la haine et la soif de vengeance de cette famille.  Leur mère a été assassinée et ils veulent à tout prix faire payer le coupable. Et là, Having overfriendly relationships with people of other horoscopes gemini signs will subject their successful union to risk. le drame et les intrigues n’arrêtent plus de tout le récit! Le meurtrier est un certain Hancock. Vu que les sirènes sont plus belles que nature (afin d’attirer les humains) et ont le don d’hypnose (bien sûr!), Calder et ses sœurs vont se servir des filles de Hancock pour arriver à lui. Il rencontre alors Lily Hancock. Elle le trouve mystérieux. Elle se doute qu’il cache quelque chose, mais le trouve tout de même attirant. Le père de Lily, Jason Hancock, vient d’emménager avec sa famille dans la maison de son père (faut suivre les amis!). Le grand-père de Lily, grand pêcheur, avait un bon jour refusé à jamais de remettre les pieds sur l’eau, point final… étrange!

Alors que Calder est en train de tomber amoureux de Lily Hancock, ses sœurs lui ordonnent de ne pas oublier leur mission principale : venger leur mère en tuant son assassin, Jason Hancock, le père de Lily… du moins c’est ce qu’ils pensent au début.

Dans la ville, on entend parfois des murmures de légendes anciennes où il est question de sirènes arborant un cercle argenté autour du cou… Mais Calder White est-il véritablement une sirène, ou une chose tout autre? De son côté, Jason Hancock est-il le véritable assassin de la mère de Calder? Ou garde-t-il un lourd secret, concernant son propre père et une promesse non tenue faite à une dame de la mer? Je vous l’avais dit : du drame et encore du drame!

Ce roman, je l’ai dévoré! Plaisir coupable? Peut-être, mais la littérature est comme un grand banquet. Il faut savoir prendre des bouchées de tout ce qu’on nous propose… et surtout se garder en tout temps le droit de lire ce qu’on veut! C’est Pennac qui serait heureux de me lire!

Le baiser des sirènes – Attirance tome I, Anne Greenwood Brown, Éditions Milan

Roman pour adolescents

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse