LE COMPLEXE DE L'ORNITHORYNQUE

TITRE : Le complexe de l’ornithorynque

AUTEUR : Jo Hoestlandt

Je ne crois pas qu’il existe plus ado que ce roman-ci! Telle une pièce de théâtre, je dois vous décrire les quelques personnages :

CARLA : jeune adolescente typique. Elle se trouve moche (attendez de voir comment elle se décrit!), accro au maquillage, en amour avec un mec qu’elle ne connaît ni d’Ève ni d’Adam. C’est l’amie de Rose.

ROSE : garçon manqué désormais en chaise roulante après un accident. Elle est en amour avec Aurélien, qui lui croit aimer les garçons. Elle va tout faire pour que les sentiments soient réciproques (j’avais envie de lui dire parfois : c’est parce que tu es handicapée que tout le monde doit t’aimer et te servir!). Elle en devient obsédée lorsqu’elle sent leur enfant (fictif) bouger dans son ventre… sans être médecin, je lui ai diagnostiqué un certain déséquilibre mental.

AURÉLIEN : adolescent mal dans sa peau. Il se fait traiter de tapette, et tous les autres noms du genre (que ça peut être cons des ados parfois!). Il se lie d’amitié avec Rose, mais le regrettera par moment.

PHILÉMON-PIERRE : pas génial comme prénom, mais son véritable n’est un seul des deux (vous saurez lequel!). Jeune homme de 25 ans, il a quitté le nid familial, épuisé de se faire traiter de bon à rien par sa mère. Il travaille au Bar des Miroirs et devient adepte de la photographie.

Voilà! Maintenant, attachez-vous bien, car je vais faire défiler le gros de l’histoire en peu de mots, question de vous montrer à quel point tout se passe rapidement!

Carla adore Philémon (ou Pierre). Étant voisins, elle aime jouer secrètement à l’espionne (elle l’a même vu nu en train de changer une ampoule!). Elle se démènera pour attirer son attention, mais s’en lassera-t-elle? Les sentiments sont-ils réciproques? Une session photo mettra tout au clair. Du côté de Rose, elle devient obsédée par Aurélien, le mystérieux élève qui porte toujours un foulard… et qui croit aimer les garçons. Ils deviendront amis, mais Aurélien sera souvent gêné devant l’attitude imprévisible de Rose. Leur amitié saura-t-elle durer? Lui dévoilera-t-il tous ses secrets, surtout celui de Jérémy (je ne peux quand même pas tout dire!), souvenir lointain et doux-amer.

Je m’arrête ici, car ce roman, quoiqu’il aborde plusieurs thématiques propres aux adolescents (à lire pour les 16 ans et plus d’ailleurs), n’est pas très long à lire. En 150 pages à peine, l’auteur nous fournit une palette de personnages très différents, mais qui compose la toile typique de l’adolescence.

À bientôt! Jade Wagner

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse