Le jeune loup qui n'avait pas de nom

J”ai toujours beaucoup apprécié la plume de Jean-Claude Mourlevat. C”est donc avec grand plaisir que je vous présente un album rempli d”imagination… et de noms! Surtout, je me permets de vous annoncer un petit scoop: monsieur Mourlevat nous fera honneur de sa présence au Salon du livre de Montréal en participant, entre autres, à une brillante et dynamique table ronde… à laquelle je participerai également! Quelle chance! Au plaisir de vous y croiser!

«Assis sur une pierre au bord du chemin, un jeune loup pleure. Passe un vieil homme tout courbé qui porte sur son dos un sac. » Commence alors une belle discussion. Ce louveteau, septième de la portée, n”a jamais reçu de nom, contrairement à ses frères et sœurs. Quelle tristesse! Ses parents ne lui souhaitent ni bonne nuit (comment faire sans pouvoir le nommer?), ni bonne journée à l”école. Le vieil homme console notre ami poilu en lui disant que son mystérieux sac renferme son nom. Le loup le suit et en route, il rencontre un ours… septième lui aussi et sans nom, anonyme! Bientôt c”est avec bien des septièmes que le loup et l”homme poursuivent leur route: la grenouille sans nom, le hérisson aussi, sans oublier l”écureuil et la souris! L”homme avance péniblement avec son immense sac sur le dos.

Arrivés chez lui, les animaux découvrent une gigantesque bibliothèque. L”homme pose son sac et annonce à tous ces adorables animaux: « Servez-vous. Vos noms sont dans le sac… Mais rappelez-vous bien ceci: le dernier nom sera le plus beau… » Et il s”en va! Au départ, aucun animal ne veut toucher au sac, comptant bien se garder le dernier nom. Après quelques minutes, l”ours ne peut plus se contenir et il plonge la patte dans le sac. Tous les autres font de même, jusqu”à ce que notre gentil louveteau y passe la patte, pour se rendre compte qu”il n”y a plus aucun nom dans le sac: « Alors, comme il est triste et fatigué et qu”il commence à faire froid, le jeune loup se glisse dans le sac, s”y pelotonne et s”endort. » Cette nuit-là, dans ses rêves, il se passera un échange tendre et philosophique avec le vieil homme… discussion qui finira par trois choses: un adieu, bien plus qu”un nom (je ne peux quand même pas vous tout vous dire!), et une précieuse mission! Découvrez la beauté de la prose de l”auteur, ainsi que les magnifiques illustrations de Jean-Luc Bénazet à travers un album des plus charmants!

 Le jeune loup qui n”avait pas de nom, Jean-Claude Mourlevat, Éditions Milan

Album

Cet article a 1 Commentaire

  1. Carlos Seguin says:

    Jean-Claude Mourlevat n’a-t-il pas obtenu un prix littéraire dans un festival de science-fiction?

Laissez une réponse