Le loup des sables

À quoi ressemblerait un échange philosophique entre un loup magique et une petite fille autour des petits riens de la vie ou des grandes questions existentielles? C’est ce que nous offre avec brio, tendresse et grande humanité Asa Lind avec son roman.

Zackarina, jeune fille qui ne s’en laisse pas imposer, est fâchée que ses parents soient toujours trop occupés pour jouer avec elle. C’est assez! Elle se rend à la plage creuser un grand trou profond… dans lequel son père peut bien tomber! C’est à cet instant précis que tout arriva: « Quelque chose remua au fond du trou. Zackarina le sentit et retira vite sa main. Il y avait quelque chose, là! Elle sentit que ça remuait à l’intérieur, les grains de sables ruisselèrent, et puis la chose apparut. Une chose noire, un peu luisante. Zackarina reconnut immédiatement ce que c’était. » C’est le loup des sables, animal extraordinaire et extraordinairement beau! Cet être se nourrit des rayons du soleil et du clair de lune, qui rend très intelligent (j’en connais qui devrait en prendre une bonne dose!). D’ailleurs, n’affirme-t-il pas tout savoir? Oui, tout sur tous les mondes entiers, dit-il. Il a suffit de millions d’années à jouer avec le vent et l’eau avant de devenir le loup des sables.

Commence alors un échange profond autour de multiples questions de la vie, du quotidien de la jeune Zackarina. Dans un univers où les bleus sont des sortes de médailles récompansant les actes risqués, où les lettres spéciales n’arrivent pas avec le courrier, et les pies retracent les clés de voitures égarés, on assiste à la compréhension ainsi qu’à l’ouverture d’une jeune fille sur le monde d’aujourd’hui. Son guide: un charmant loup des sables: « Et, dans la mer, le loup au manteau d’or se balançaient dans les vagues. Allongé sur le dos, il contemplait les nuages gris, sous la pluie. Les gouttes tombaient et il les comptait toutes. Une à la fois, sans en oublier une seule. » Vous ne pourrez qu’être charmés et séduits par ce roman qui me rappelle la beauté et la sagesse du Petit prince… son cousin suédois peut-être?

Le loup des sables, Asa Lind, Bayard jeunesse

Roman pour lecteurs intermédiaires et adolescents

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse