LE MÉTIER D'ILLUSTRATEUR

Nous avons le plaisir de vous présenter une toute nouvelle section informative. Voici Les coulisses du livre, un lieu rempli de faits intéressants et étonnants autour des différents acteurs qui travaillent de près ou de loin dans le milieu littéraire. Car savez-vous combien de gens travaillent à la réalisation d’un livre avant que celui-ci n’atteigne les tablettes de votre librairie? Une myriade! Nous pourrons d’ailleurs au fil des chroniques mieux comprendre le rôle de chacun. Nous nous concentrerons cette fois-ci sur le métier d’illustrateur.

Les illustrateurs sont des artistes spécialisés dans les images et le dessin (à ne pas confondre avec un graphiste qui s’occupe davantage de la typographie et de la mise en page). Il s’agit d’un métier méconnu, malgré la présence de nombreux ouvrages littéraires illustrés. Alors que certains illustrateurs œuvrent pour la presse, pour la publicité ou encore pour la communication, nous nous attarderons ici sur le métier d’illustrateur de bandes dessinées. C’est effectivement dans l’édition qu’il peut le mieux exprimer sa fibre artistique.

Au Québec, la bande dessinée connaît un essor depuis le début du XXe siècle. L’origine de la BD au Québec est encore plus étonnante:

“On peut retracer l’origine de la BD québécoise bien avant celle des Belges et des Français. En 1904, avec Les aventures de Timothée au quotidien La patrie, Albéric Bourgeois usa le premier de la bulle entourant et renfermant un texte en français (25 ans avant Tintin!)”.

Depuis, à travers toute la francophonie, plusieurs éditeurs nous proposent des bandes dessinées de très grande qualité, dont  Futuropolis, Vents d’Ouest, la Pastèque et Dargaud, pour ne nommer que ceux-là.

Chez Bayard, nous sommes fiers de travailler avec Jacques Goldstyn, illustrateur pour le magazine scientifique Les Débrouillards (depuis plus de 30 ans!), et auteur/illustrateur pour les BD autour des personnages de ce magazine, dont les plus connus sont Beppo et Van l’inventeur. Contrairement à d’autres, Jacques se sert toujours de feutres et de crayons pour créer ses illustrations, plutôt qu’opter pour le dessin direct sur plaque graphique. Il dessine d’abord par plaisir et reste convaincu qu’un bon illustrateur se doit d’être bon calligraphe. Ses personnages s’inspirent souvent d’un quotidien réinventé, voire directement de son entourage.

[slideshow]

Si, comme Jacques, vous aspirez à devenir illustrateur, il est conseillé de suivre des cours dans une  école d’art. Bien entendu, certains sont autodidactes, mais ils sont de moins à moins nombreux, puisqu’une formation assure une certaine expertise.  Il est important de noter que les illustrateurs travaillent rarement pour une seule personne, préférant plancher sur plusieurs projets, afin de faire connaître la diversité de leur talent.

Il est bien évident que nous pourrions énoncer davantage de faits autour de ce captivant métier. C’est pourquoi nous vous proposons ces quelques liens pour approfondir votre connaissance sur le sujet:

Article sur le site Les publications universitaires

Site Illustration Québec

Mira Falardeau. Histoire de la bande dessinée au Québec, Éditions VLB

Article Le monde selon Goldstyn

Blogue Le mouton noir


À vos crayons!

 

Cet article a 5 Commentaires

  1. Gilda Routy says:

    Quelle bonne idée cette rubrique.
    FÉlicitations!

  2. beppo says:

    Hé! vous avez oublié de mentionner que c’est moi qui alimente Jacques en chocolat noir 70%!
    signé: BEPPO

  3. Bonjour Nicholas. Pour ton information nous nous sommes déjà rencontrés : je suis le conjoint de Suzanne Boisvert, chroniqueuse littéraire sur le site Planète Québec.

    Excellente idée cette nouvelle rubrique. Bravo!

    Aussi, pour les personnes qui s’intéressent à l’histoire de la bande-dessinée québécoise, cette section de Bibliothèque et Archives Canada est un incontournable :

    http://www.collectionscanada.gc.ca/comics/027002-7000-f.html

    Au plaisir.

    • bavardnicholas says:

      Merci infiniment pour le lien! Voilà un échange d’info que je recherche à travers ce blogue! Très intéressant d’ailleurs, merci encore 🙂

Laissez une réponse