Le Mystère Velazquez

Chers blogueurs, je vous invite à faire un voyage dans le temps. Un voyage on ne peut plus artistique que vous n’oublierez jamais. Retour bien en arrière : Milan, XVIIe siècle. Pourquoi artistique? Parce que l’on plonge, avec fascination et une mer d’émotions (je sais qu’on me dit sensible, mais attendez de lire!), dans le tableau le plus célèbre de Diego Velazquez. La plupart des personnages qui croiseront votre parcours de lecture ont vraiment existé… mais bon! La table est mise, passons au récit!

Nicolas Pertusato ne semble pas avoir de chance. Il est né nain, et sa mère meurt en le mettant au monde. Son père, quant à lui, le considère responsable de ce malheur, en plus de le forcer à porter d’épouvantables sabots (questions de paraître plus grand… n’importe quoi!). Vers ses sept ans, le garçon aperçoit un étrange gentilhomme nommé Del Castillo en pleine discussion avec son père. Et hop! Son paternel venait de la vendre à la cour d’Espagne, où il sera désormais Nicolasillo.mystere Velazquez.indd

Sur le navire, il fait la rencontre d’Acedo, un nain tout comme lui. Acedo lui apprend que Del Castillo voyage à travers le monde pour trouver des enfants au physique diminué pour les vendre aux nobles comme serviteurs. Mais aucun caprice à faire selon son interlocuteur : « Écoute bien ce que je vais te dire et tâche de ne pas l’oublier. Si tu es malin, mon petit, si tu sais voir là où les autres sont aveugles et entendre là où ils sont sourds, si tu as foi en tes capacités, tu suivras mes traces […] mets-toi cela dans le crâne : un jour, j’ai été comme toi un enfant perdu et seul au monde, mais j’ai su trouver ma voie. Et maintenant, dans toute l’Espagne, nul n’ose me tourner en ridicule en ma présence. »

Arrivé à Madrid, il est d’abord fort malheureux. Mais grâce à Francesca, le chiot Moïse (sauvé de la noyade) et Don Alonso, il reprend goût à la vie et fait preuve d’un esprit bien éveillé. Après un événement à faire mourir de peur n’importe qui (je ne peux quand même pas tout dévoiler!), Nicolasillo se retrouve sous la protection de Velazquez. Celui-ci est maréchal, artiste, et il protège les bouffons.

À travers une myriade de journées passées avec le peintre, notre jeune Nicolasillo va devenir un peu son confident. L’œuvre de cet artiste comporte plusieurs mystères… et je ne vous dis pas qui est Nerval – vous le saurez bien assez vite et comprendrez son importance. Sachez cependant qu’il suggère à Velazquez de représenter Nicolasillo dans un de ses tableaux. Mais pendant que tout cela se déroule, le jeune Nicolas Pertusato va se rendre compte qu’un complot se déroule à la cour… un complot des plus pernicieux!

Je vous invite à découvrir, ou redécouvrir, le tableau Les Ménines, de Velazquez, mais surtout je vous souhaite de très chouettes moments de lecture à travers ce roman historique qui ne laissera personne indifférent!

Le Mystère Velazquez, Eliacer Cansino, Bayard jeunesse
Roman pour lecteurs adolescents

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse