LE NOIR

Alors là, quand un de mes auteurs favoris se met à l’œuvre avec un illustrateur que j’adore, je suis plus que comblé! Chers blogueurs, pour l’instant d’un brillant, album, nous avons droit à un duo d’enfer avec Lemony Snicket (auteur de la série Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire) et Jon Klassen (illustrateur de Je veux mon chapeau). Génial, non?

Le_noirLaszlo, comme bien des gamins de son âge, a peur du noir. C’est un peu embêtant, puisque le noir habite la même maison de Laszlo. Une énorme maison! Avec beaucoup d’escaliers, des vitres lisses et froides, ainsi qu’un plancher qui craque (bien entendu!). Le noir se cache chez le garçon. Parfois dans le placard, parfois derrière le rideau de douche, mais habituellement il demeure à la cave toute la journée. Il attend. Le soir venu, il monte l’escalier et s’étend partout dans la maison de Laszlo. Le matin enfin venu, le noir s’en retourne à la cave, et c’est à ce moment que Laszlo, du haut des marches, lui dit : « Bonjour. Bonjour, noir. » (trop mignon ce Laszlo! Et attendez de voir les illustrations… à faire craquer!). Il est convaincu qu’en le saluant, et bien le noir n’allait pas venir le visiter dans sa chambre à l’heure du dodo. Mais une nuit… le noir vint : « Laszlo. Je veux te montrer quelque chose ». Et il entraîne Laszlo en bas, dans la cave, dans l’obscurité. À ce moment j’avais peur pour Laszlo, vraiment! Sans vous dévoiler ce qui va se passer pour cet enfant si attachant, sachez que le noir va continuer d’habiter dans la maison, mais plus jamais ne va-t-il tracasser Laszlo…

Vous êtes toujours devant votre écran? Vous n’êtes pas déjà partis pour la bibliothèque ou la librairie vous procurer l’album? Dépêchez-vous, un super moment de lecture vous attend! Non, mais regardez Laszlo sur la couverture… craquant!

Le noir, Lemony Snicket, ill : Jon Klassen, Éditions Milan
Album

Cet article a 1 Commentaire

  1. Julie Boudreault says:

    Très bonne idée. Le noir est l’univers de tous les possibles.

Laissez une réponse