Le Petit Chaperon qui n'était pas rouge

Le_Petit_Chaperon_qui_n_etait_pas_rougeVous savez combien j’aime les albums. De belles histoires remplies d’illustrations magiques… et bien, j’ai été bien servi encore une fois! Surtout, c’est toujours un plaisir de partager avec vous ces trouvailles qui nous aident à conserver notre cœur d’enfant. Alors voici :

Il était une fois une jolie jeune fille qui vivait au bord d’une forêt, dans le nord de la Russie. Sa grand-mère, qui tricotait, la gâtait beaucoup. Elle lui avait fait un long manteau bleu, de petits gants bleus, et lui avait cousu une chaude chapka bleue. Si bien que tout le monde l’appelait le « Petit Chaperon bleu ».

Anouchka, car tel est le prénom de notre charmante héroïne, doit aller porter un pot de miel à sa grand-mère, qui demeure de l’autre côté de la forêt. Aussitôt en route (avec sa balalaïka, petite guitare qui ne la quitte jamais), elle oublie les recommandations de sa maman. Après avoir perdu tant de temps à s’amuser, la nuit tombe et le froid s’installe. Et ce n’est pas tout! Arrive en scène un ours, énorme! Quoi? Pas un loup? Eh bien non! Pas de loup dans ce récit… plutôt un ours, un tigre de Sibérie, et finalement un adorable petit lapin… À vous de découvrir les péripéties d’Anouchka, mais je peux vous dire une chose : le Petit Chaperon bleu et sa grand-mère se régaleront d’un excellent ragoût… de lapin!

À travers de nombreuses et superbes illustrations, on rigole beaucoup en retrouvant, dans une version jamais vue auparavant, un personnage légendaire en littérature jeunesse. Et n’ayez crainte : si vous n’aimez pas la fin et que vous voulez sauver le lapin, l’auteur a pensé à vous remettre quatre autres fins possibles, toutes aussi folles les unes que les autres!

 Le Petit Chaperon qui n’était pas rouge, Sandrine Beau, ill : Marie Desbons, Éditions Milan

Album

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse