Le rêveur

Je suis la poésie en quête de poète. Je pose des questions auxquelles se prêtent toutes les réponses. Je ne choisis personne. Je choisis tout le monde. Approche-toi… si tu oses.

J’ai rarement lu un roman dans lequel l’auteur joue autant avec les mots, avec les sons. Je vous invite dans la ville de Temuco rencontrer le jeune Neftali, bègue, rêveur (le mot est faible!), sans ami et surtout vivant sous les reproches constants de son père :

reveur« Tiens-tu à rester chétif et souffreteux toute ta vie, autant dire un minable moins que rien? »

Notre jeune amoureux des mots aime bien sa belle-mère, pourtant son paternel l’empêche, son grand frère et sa petite sœur compris, de tout faire :

« On n’a pas le droit d’aller dans le salon; on n’a pas le droit de manger tant qu’on ne s’est pas récuré les mains jusqu’au sang; on n’a pas le droit de chanter… »

 Il n’arrête pas de dire de son fils que ce dernier n’a rien dans la tête. Vous voyez le genre? Dire que ce type m’énervait ne saurait traduire mes véritables sentiments, mais je m’abstiens de proférer des mots à faire rougir le pape! Malgré la dureté du père qui est cheminot, Neftali souhaite à tout prix qu’il l’emmène dans la forêt avec ses collègues (tant d’objets, d’insectes et d’animaux à découvrir!). Mais il devra bien se tenir! Son frère Rodolfo porte encore les marques de sa propre désobéissance : il chantait… sans commentaire!

reveur4Neftali semble hypnotisé par des objets de prime abord anodins, mais qui viennent nourrir son imagination : un parapluie emporté par une bourrasque, le vent qui lui vole ses mitaines, etc. Il me fait un peu penser à moi plus jeune, alors que je partais dans ma tête pour oublier le présent parfois trop morne grâce à mon imagination débordante.

Qu’est-ce que le vent apporte? Qu’est-ce que le vent emporte? Où se trouve l’entrepôt des objets trouvés?

Durant un été, on vit avec Neftali toutes ses émotions, ses pensées, son amour des livres, etc. Ce jeune homme a envie de tout voir – un véritable amoureux de la beauté du monde (eh oui, le monde peut être très beau!). Lui et sa famille se rendront dans une maison d’été, et son père a une idée derrière la tête : endurcir son fils chétif en le faisant nager dans un océan effrayant et menaçant. À travers la baignade obligatoire, notre jeune poète en devenir s’extasie devant le fleuve, l’océan, et surtout le lagon. Chaque lieu rencontré lui ouvre une porte sur un monde de rêve et de douces poésies :

reveur1« Allongé en haut d’une falaise surplombant l’océan, il prenait un malin plaisir à rêvasser. Il était un flamant rose qui survolait les marais salants, tel un gracieux cerf-volant. Il était la mouette solitaire, le cygne au long cou qui glissait sur l’eau comme un miroir. »

Malgré les difficultés quotidiennes à la maison, Neftali fera deux rencontres importantes durant cet été : Augusto, le bibliothécaire qui lui fera découvrir un escondite (maison abandonnée qui servira de refuge de lecture à Neftali), mais aussi la symphonie des mots. Puis, il y a la rencontre avec deux cygnes qui nous font découvrir la grande émotivité de ce garçon qui adoptera bientôt un pseudonyme, Pablo Neruda, afin d’écrire ses magnifiques poèmes sans subir la honte de son père, un homme dur et intransigeant.

 Pablo Neruda est un poète chilien, mon poète préféré en fait. Je n’ai pu poser ce roman de 435 pages avant de l’avoir terminé, incluant la sélection de poèmes fort bien choisis qui permet au lecteur (peu importe son âge) de plonger dans l’œuvre de Neruda.

reveur2Si comme moi vous tombez en amour avec cet ouvrage à la prose si mélodieuse et que vous désirez en savoir davantage sur Pablo Neruda, je vous invite à lire ses mémoires, J’avoue que j’ai vécu (Éditions Gallimard) et vous devez plonger également dans El Canto General  (Éditions Austral).

 Qu’est-ce que le vent apporte? Qu’est-ce que le vent emporte? Où se trouve l’entrepôt des objets trouvés?

 Permettez-moi chers lecteurs, de ne pas vous souhaiter une bonne lecture, mais plutôt un magnifique voyage à travers la magie des mots!

 

Le rêveur, Pam Munoz Ryan & Peter Sis, Éditions Bayard jeunesse

Roman pour lecteurs intermédiaires, adolescents… en fait pour tous les mordus de belles lectures!

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse