L'ENFANT DU CIRQUE

TITRE : L’enfant du cirque

AUTEURE : Camilla Lagerqvist

Bienvenue en Scandinavie! Sentez un peu toute l’excitation… mais la misère aussi!

« J’avais six ans quand maman m’a vendue à un cirque. Avec l’argent, elle s’est acheté un manteau en laine et une paire de gants en cuir. La transaction eut lieu un soir glacial de février 1917. » Ouf! Pauvre petite Ellen. Par contre, attendez avant de juger trop sévèrement la mère, puisque cette version est la seule que la petite connaisse, sans compter que cette révélation provient de madame Zénitha, la directrice du cirque Formidable. Cette dernière se montre dure à l’égard de la petite (attendez de voir les entraînements fous auxquels Ellen est soumise!), parfois même violente. Ellen rêve à sa mère, et bien que l’affreuse directrice lui affirme le contraire, elle sait que sa maman lui écrit des lettres (et elle a raison, vous verrez).

Au printemps, c’est le moment de réunir saltimbanques, jongleurs et autres artistes pour reformer la troupe. Vous ne pouvez imaginer les personnages colorés et sensationnels qui vous attendent! Au fil du temps, Ellen grandit à travers acrobates, lanceurs de couteaux, ainsi que des trapézistes et s’adapte bien à sa nouvelle vie. Par contre, elle rêve souvent au jour où elle retrouvera sa mère. Et là, elle fait la rencontre de Welda, la femme à barbe : « La chevelure de Welda était aussi touffue que sa barbe… J’aimai Welda dès notre première rencontre, et avec le temps elle devint la figure maternelle dont j’étais la plus proche. Sa présence me réconfortait, apaisant ce froid qui m’envahissait parfois et me déchirait le cœur. » Vous serez attendris en découvrant la triste histoire de cette femme (ou cet homme… vous le saurez, mais pour ça il faut lire l’histoire!) allergique aux étiquettes sociales et accro à l’hygiène corporelle!

Après quelques années et une panoplie d’événements tant tristes que joyeux, c’est une Ellen adolescente qui tombe en amour avec Joe Gelotti, artiste œuvrant dans une autre troupe, une où il fait bon vivre, où les gens sont plus aimables et paient plus que madame Zénitha. Je ne peux citer toutes les aventures que vivra Ellen au cours de l’histoire, mais de grandes retrouvailles l’attendent. Par contre, le temps change bien des choses, et la maman d’Ellen est maintenant mariée avec deux bébés et vit sur une ferme. Ellen et sa mère s’aiment profondément, mais : « Je ne suivis pas maman. Ce fut une décision atroce. J’eus l’impression de me briser en mille morceaux. J’avais rêvé de ce moment, mais, même si une partie de moi voulait de jeter dans ses bras, j’en étais en fait incapable. Je ne connaissais plus ma mère, elle était une étrangère pour moi. » C’est à ce moment qu’Ellen apprend le plus horrible coup de madame Zénitha : une quantité incroyable de lettres écrites par sa mère qu’elle dissimule depuis toujours à la petite. La lumière se fera sur cette transaction faite un soir de grand froid, il y a bien longtemps !

Ce roman suédois recèle une fin inattendue qui sera vous émouvoir! Ellen, maintenant adulte, nous livre ici toute sa jeunesse passée au cirque Formidable. Blogueurs, prenez place sur la piste et que le spectacle commence!

Roman pour adolescents

Éditions Bayard jeunesse

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse