Ma vie autour d’une tasse John Deere

Pierre-Alexandre, libraire jeunesse des plus passionnés à la librairie Monet, comme une myriade d’autres lecteurs, a été emballé par sa lecture du roman pour adolescents d’Émilie Rivard. Ce qu’il en a pensé? Et bien voici:

Émilie Rivard nous avait déjà donné la mesure de son talent pour parler de sujets d’actualité avec La face cachée du clown, roman qui traitait d’intimidation. Elle nous revient cette fois avec un roman pour adolescents qui aborde l’hosexualité, la fin du secondaire, l’amitié et la vieillesse.

Ma_vie_autour_d_une_tasse_John_DeereMa vie autour d’une tasse John Deere est une œuvre lumineuse, où on rit beaucoup, et qui s’intéresse à la période charnière de la fin du secondaire. On y suit Étienne, un adolescent tout ce qu’il y a de plus normal, du moins pour ses parents, sa grand-mère et ses amis, Flavie et Renaud. Le problème, c’est que le nouveau directeur est convaincu qu’en raison de son homosexualité, Étienne est victime d’intimidation et de moqueries et qu’il veut absolument l’aider, et qu’avec l’arrivée d’un nouvel élève lui aussi homosexuel, tout le monde est convaincu que ça doit se terminer en conte de fée, sauf Étienne, évidemment! Heureusement pour lui, une activité de bénévolat à la maison de retraite de sa grand-mère va lui procurer d’heureuses surprises. Quant à ses amis, il en aura bien besoin alors que s’annonce la fin du secondaire et la grande aventure du monde adulte.

Émilie Rivard parvient ici à parler d’homosexualité en l’intégrant en trame de fond du quotidien de son personnage. Elle ne cherche pas a la démystifier ni à la banaliser, mais elle ne se gêne pas pour déconstruire certains stéréotypes avec un humour irrésistible et contagieux. Il est rare qu’un roman sur l’adolescence soit aussi positif et optimiste. Bien sûr, Étienne et ses amis devront faire face à certaines situations tristes, voire carrément désagréables, mais grâce à leur complicité, ils sortiront grandis de leur cinquième secondaire.

Ce n’est pas un hasard si ce roman s’est retrouvé dans les finalistes pour le Prix Jeunesse des Libraires du Québec. La plume de Rivard y est joyeuse, drôle et alerte, et elle parvient à aborder de nombreux sujets qui touchent les adolescents sans jamais tomber dans la leçon de vie ou le discours moralisateur. Au contraire, le ton est réaliste et non seulement on croit à ses personnages, mais on ne peut s’empêcher de s’attacher au trio d’adolescents, ainsi qu’à l’entourage d’Étienne.

Bref, Ma vie autour d’une tasse John Deere est un incontournable du roman québécois pour adolescents, et Émilie Rivard est véritablement en train de s’inscrire comme une auteure majeures de la littérature jeunesse québécoise.

Merci Pierre-Alexandre!! Et pour les autres, je vous souhaite une belle lecture à travers ce must de la littérature pour ados!

Ma vie autour d’une tasse John Deere, Émilie Rivard, Bayard Canada

Roman pour adolescents

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse