Nicholas se livre

NOVEMBRE 2011

Très chers blogueurs,

Je prends quelques minutes pour vous écrire (remarquez que c’est toujours un bonheur de vous saluer!). Je tiens à vous remercier encore et encore pour les nombreuses visites sur mon blogue. Vous le savez, je m’imprègne réellement des histoires que je lis et je suis on ne peut plus ravi de constater combien nous sommes nombreux à voyager dans le pays magique de la littérature jeunesse. Je vois bien que nous sommes tous un peu gamin… et c’est génial!

Merci également pour tous les commentaires – ils me sont précieux!

Le Salon du livre de Montréal vient de se terminer. J’ai eu la chance et le privilège de passer la semaine en compagnie de Gérard Moncomble, invité d’honneur et auteur jeunesse de plus de 150 titres… pas mal, non?! Cet homme est remarquable! Parfois sage, parfois savant fou, j’ai plongé à fond dans son univers coloré, dynamique, et même parfois déjanté. Un pur bonheur! Bien entendu, vous ne serez pas surpris d’apprendre que je me suis fait dédicacer mon album préféré de monsieur Moncomble: L’enfant qui est né deux fois (à découvrir absolument!). Ce salon m’a permis de rencontrer plusieurs d’entre vous, dont je n’avais toujours pas eu l’occasion de voir en chair et en os. Le plus merveilleux, selon moi, étaient tous ces jeunes qui bouquinaient, prenaient des titres en note (futurs cadeaux de Noël…), et avec qui j’ai eu des discussions brillantes et étonnantes quant à leurs goûts de lecture et plus encore. Vous avez remarqué l’achalandage intense?! Et après certains imbéciles persistent à dire que nos jeunes au Québec ne lisent pas… n’importe quoi!

C’est toujours avec plaisir que j’aime partager mes découvertes littéraires. L’année 2012 s’annonce remplie de romans intriguants et passionants, d’albums colorés qui me touchent toujours, de documentaires riches en contenu… bref, je vous invite à poursuivre avec moi notre voyage littéraire, et que celui-ci ne cesse jamais!

À bientôt,

Bavard Nicholas

 

Août 2011

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=tD4UZNJfCiE&w=420&h=345]
Mars 2011

Très chers blogueurs,

Déjà le mois de mars!

Je prends un petit moment pour remercier tous les libraires, enseignants, bibliothécaires et tous les autres professionnels du milieu littéraire que j’ai eu la chance de rencontrer ces derniers mois.

Il s’agit toujours de rencontres fort intéressantes! Nos échanges autour de la littérature jeunesse sont précieuses pour moi. Je me rends compte combien nous sommes nombreux à faire la promotion du plaisir de lire auprès des jeunes mordus, et je persiste à croire que c’est le plus beau cadeau que nous pouvons leur transmettre!

Mes rencontres m’ont amené à Trois-Rivières, Québec, Rimouski, et bientôt Chicoutimi et Thetford Mines! Le Québec se veut une province de lecteurs, et j’en suis ravi! D’autant plus que même nous, les adultes, nous prenons un réel plaisir à lire les nombreux ouvrages voués à la jeunesse! Lorsque je vous ai rencontré, nous avons ri, parlé de thématiques sérieuses… et certains m’ont même vu verser une larme lorsque je parlais d’un livre particulièrement touchant! Je n’y peux rien, je m’imprègne de toutes ces histoires!

À tous les lecteurs et gens du milieu, je ne peux que vous remercier à nouveau pour votre implication importante dans l’univers magique de la littérature jeunesse!

Au plaisir de vous rencontrer ou de vous lire sur le blogue très bientôt!

Bavard Nicholas

Février 2011

Très chers blogueurs,

J’ai un petit fait vécu à partager avec vous! Il y a environ 3 mois, une enseignante de français en troisième année primaire m’a parlé d’une charmante élève, Janiqua, nouvellement arrivée au pays. Nous étions en novembre. Cette élève éprouvait énormément de difficultés de lecture, tant par rapport au vocabulaire qu’à la compréhension générale d’un simple texte. L’enseignante en question ne savait plus quoi faire et se plaignait de ne pas trouver un petit roman accessible pour Janiqua. Elle m’a confié ses soucis.

Je lui ai d’abord expliqué que Janiqua, en plus de ne pas savoir lire, n’était probablement pas encouragé à la maison de le faire de façon naturelle. Effectivement, ni la mère ni le père ne parlaient français. J’ai alors souligné à Geneviève, l’enseignante, que le premier problème était d’établir une communication avec les parents, puisqu’ils ne lisaient évidemment pas les mots de l’école à leur attention, et ce, depuis le début de l’année scolaire. Plutôt important comme détail! Ensuite, il fallait que Janiqua lise, lise et lise! Et surtout à la maison. Mais pourquoi Geneviève voulait-elle absolument lui trouver un roman comme outil de lecture? Janiqua n’était pas prête à aborder un roman, mais je savais qu’elle se sentait d’attaque pour se lancer dans le monde de la littérature, peu importe sous quelle forme. Geneviève et moi nous sommes donc lancés dans des recherches.

(Permettez-moi de préciser: lorsque nous étions enfants, nous pouvions observer nos parents prendre un livre dans la bibliothèque familiale, l’ouvrir, le lire… et nous les imitions même avant de savoir lire! L’éveil à la lecture commence dès le berceau! Bon, je reprends…)

Qu’est-ce qui est susceptible de se retrouver dans plusieurs maisons où habitent des enfants? Des boîtes de céréales! Tous les matins, Janiqua s’exerçait donc à lire les courts textes (blagues, concours, devinettes, etc.) derrière les boîtes de céréales. Et le tout à haute voix devant ses parents. Petit train va loin! Après quelques semaines, son vocabulaire était plus varié, elle pouvait faire un petit compte rendu oral de ce qu’elle venait de lire… bref, elle progressait!

Nous voici en février. Janiqua, bien qu’elle ne soit pas une lectrice aussi habile que ses camarades, prend plaisir à lire. Et ça, mes chers amis, c’était notre récompense à Geneviève et moi-même! Janiqua aime lire et amène même ses parents à la bibliothèque les dimanches! D’ailleurs, ces derniers ont pu rencontrer d’autres nouveaux immigrants et se créer un cercle social, ce qui les aide à se sentir davantage en sécurité, compris, et un peu plus chez soi au Québec!

Janiqua a développé son vocabulaire, son goût à la lecture, mais surtout son rapport au livre comme objet. Les livres sont précieux pour elle et elle en prend un soin fou! Ses plus récentes découvertes: les albums de Leo Timmers (Édition Milan) ainsi que les romans pour lecteurs débutants de la collection Le cheval masqué (Éditions Bayard Canada).

Bien que l’éveil à la lecture peut se faire dès la petite enfance, il n’est jamais (ai-je mis assez d’emphase sur ce mot?!) trop tard pour donner le goût de lire à quelqu’un, plus vieux ou plus jeune. Volonté, patience, et constance sont les mots clés pour y arriver. Et n’oubliez pas: bien que savoir lire nous ouvre des portes au plan professionnel, la lecture doit être perçue comme une véritable joie qui nous permet d’être plus complets et épanouis! Janiqua n’aurait jamais cru pouvoir progresser si rapidement (ses parents non plus!), mais elle le voulait tellement! Avec un peu de temps et d’efforts, nous avons réussi à fidéliser une lectrice pour toute la vie!

N’arrêtez jamais de lire et de partager vos lectures! Comme le disait si bien Jules Renard: Quand je pense à tous les livres qu’il me reste à lire, j’ai la certitude d’être encore heureux.

À très bientôt!

Bavard Nicholas

Janvier 2011

À tous mes très chers blogueurs,

Je vous souhaite un Nouvel An rempli de bonheur, de santé et de belles découvertes littéraires!

Je tiens à vous remercier chaleureusement de prendre le temps de voyager en si grand nombre sur mon blogue! La littérature jeunesse est un univers magique laissant libre cours à l’imaginaire. Depuis toujours j’ai su me laisser transporter dans mes différentes lectures, et je demeure aussi gamin aujourd’hui en lisant ces livres que lorsque j’étais enfant! D’ailleurs, plusieurs courriels reçus me confirment que je ne suis pas le seul! Ouf!

Chaque semaine, je découvre romans, documentaires, recueils de contes et bien plus. Ils se doivent d’être connus, tant par la richesse du texte, des informations citées ou encore des illustrations à faire rêver!

Maintenant, au travail! Mes lectures m’attendent, et je sais que vous êtes impatients et impatientes de les découvrir ainsi que celles de tous les lecteurs qui collaborent si généreusement au blogue.

À très bientôt!

Bavard Nicholas

Cet article a 1 Commentaire

  1. Chantale lamoureux says:

    Bravo et encore Bravo pour nous donner la joie et le goût de lire!

    Ta détermination et ta bravoure envers Janiqua m’a épatée, vraiment tu mérites un trophée!

    Une lectrice

Laissez une réponse