Primeur! L’enfant des glaces

C’est avec plaisir que j’ai lu L’enfant des glaces de Guido Sgardoli. Un roman lumineux et poétique où le passé et le présent se font face. À lire absolument! Mais avant, un peu de contenu :

Robert Warren a été expédié dans une station météorologique perdue au fin fond du Groenland. Il a eu l’illusion que cela le sauverait, mais au contraire cela le tue à petit feu.    Son esprit n’est maintenant plus qu’obscurité et l’idée de se donner la mort s’y fraye un chemin.L'enfant_des_glaces

Alors qu’il s’apprête à se jeter de la falaise, un éclat lumineux attire son attention. Il découvre alors le corps d’un jeune homme prisonnier des glaces. Cette rencontre sera comme une seconde chance pour lui.

 « Le plan prévoyait de réessayer. Et Warren réessaierait. Mais, d’abord, il y avait ce corps dans la glace. Savoir qui c’était ne changerait pas sa vie, ou le peu qu’il en restait, mais c’était indéniablement le dernier désir qu’il avait envie de satisfaire »

Il en viendra à se dévouer pour ce garçon. En le faisant, n’est-ce pas lui qui récoltera plus que celui qu’il voulait aider ? À tout le moins, ce qui peut être dit, c’est qu’il ne ressortira pas lui-même de ce périple.

Deux quêtes d’identité qui nous amènent du Groenland jusqu’à l’Irlande.

Réel page turner, c’est un parfait mélange de contenu intelligent et divertissement… à découvrir très bientôt en librairie!

Jessica, stagiaire chez Bayard Canada

L’enfant des glaces, Guido Sgardoli, Bayard jeunesse

Roman pour adolescents

 

Cet article a 1 Commentaire

  1. Marion Gauthier says:

    Effectivement, un très beau roman sur la rédemption.
    Je le conseillerais presque aux adultes aussi ; de par ses thèmes (le salut, l’identité, etc), il exige une certaine maturité. C’est un récit empreint de tristesse mais aussi d’espoir et de soif de vivre ; très poétique. C’est aussi une histoire fantastique (avec l’enfant pris dans les glaces) et un roman d’aventures (avec les voyages du Groenland à l’Irlande), inspiré d’un fait historique (lisez la préface!).
    Bref, un roman “total”, qui vous entraîne, vous emmène.
    Très bien écrit/traduit, ses mots simples et fluides rendent accessible aux plus jeunes adolescents une histoire susceptible de (les) changer.
    [Marion Gauthier, libraire jeunesse à la librairie Paulines de Montréal]

Laissez une réponse