Psychose – Skeleton Creek tome I

PsychoseBonjour chers blogueurs!

Une autre collègue n’a pu résister à plonger dans la saga de Skeleton Creek! Voici son billet:

Salut à tous, amis lecteurs !

Aujourd’hui, je viens vous parler du dernier livre qui a accompagné mes nuits:
Skeleton Creek, Psychose.

Psychose (n.f) : Nom donné à certaines maladies mentales qui se
caractérisent par une altération profonde de la personnalité et empêchent
l’individu de mener une vie normale.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que nos deux héros, Ryan et Sarah, sont effectivement bien loin de mener une vie normale ! Meilleurs amis depuis l’enfance, les deux adolescents se sont mis en tête de percer le mystère de leur ville natale. Mais pour cela, ils ne s’attendaient pas à devoir repousser leurs limites plus loin qu’ils ne l’ont jamais fait…

Tout a commencé par une innocente question, posée par Sarah : « Pourquoi Skeleton Creek ? Pourquoi appeler une ville « La Rivière du Squelette » ? Ce n’est pas bon pour le tourisme ! ». Partis de ce constat, ils débutent leurs recherches à la bibliothèque. Très vite, leurs ressources s’épuisent et ils sentent qu’ils mettent le doigt sur un mystère. Pourquoi il y a-t-il si peu d’informations sur leur ville ? Pourquoi les habitants restent évasifs quand ils les questionnent ? Les deux amis décident de se rendre à ce qui semble être le nœud du problème : la drague, vestige d’une époque où l’industrie de la ville était florissante, aujourd’hui abandonnée après la faillite de l’entreprise et la mort brutale d’un des employés. Bilan de leur escapade : de belles frayeurs, un séjour à l’hôpital pour Ryan et l’interdiction de se revoir. Mystère et interdit, il n’en faut pas plus aux deux amis pour continuer l’enquête quel que soit le prix à payer…

La force de cette histoire réside dans la personnalité des deux protagonistes : Ryan ne peut pas vivre sans écrire et Sarah est née avec une caméra dans la main. D’une part, on a le jeune homme qui raconte l’histoire dans son journal intime. Le livre est présenté comme un véritable cahier avec une police qui ressemble à une écriture réelle. Dès la première page, on a donc l’impression d’être intégré à l’histoire, de faire partie du même monde que Ryan et Sarah et d’avoir découvert le véritable journal du garçon. D’autre part, il continue, malgré l’interdiction de ses parents, à communiquer avec Sarah qui lui envoie par mail, des vidéos verrouillées par des mots de passe, relatant  l’avancée de son enquête.

Ensemble, ils donnent une double dimension au livre qui rend le récit beaucoup plus vivant. Ce livre peut représenter une passerelle entre le livre papier et le numérique. Chacun apporte un surplus de contenu à l’autre. Peut-être est-ce ça l’avenir du livre numérique ? Une lecture enrichissante avec des contenus supplémentaires ?

Un récit entraînant et vivant qui se lit très facilement. Et quand on voit la fin de ce premier tome, on a qu’une seule envie : courir acheter le deuxième pour connaître la suite de leurs aventures ! Rendez-vous donc très vite sur sarahfincher.fr !

Déborah.

**Merci beaucoup Déborah!

Cet article a 1 Commentaire

  1. Bayard Editions says:

    Bonjour chers blogueurs,

    Merci de votre article sur notre série Skeleton Creek !

    Nous effectuons actuellement un concours en partenariat avec le Manoir de Paris.
    Il suffit de répondre à une première question dont la réponse se trouve sur le site puis à une question “bonus” qui sera utilisée afin de départager les gagnants.
    Les lots : 3 invitations valables pour 2 personnes pour visiter le Manoir de Paris.

    Voici la page où toi et tes abonnés pourrez trouver le concours : http://www.faismoipeur.fr/actus/concours-fais-peur-tinvite-au-manoir-paris/

    Bonnes lectures,

    A bientôt sur Faismoipeur.fr

Laissez une réponse