Qui a tué Herman Henderson?

Intense ! Je viens de poser un roman qui aurait très bien pu être catégorisé dans la section des thrillers adultes ! Un beau défi se présente alors : comment vous parler d’une enquête tordue de 417 pages sans trop en dire? Allons-y !

Qui_a_tué_Herman_HendersonBéatrice, 12 ans, vit avec Bertha (dit la Grande Bertha… c’est vraiment une armoire à glace cette femme !), une amie infirmière de sa mère, depuis que cette dernière est internée. Béa s’ennuie ferme dans la ville de Elbow, où il pleut continuellement (et à torrents !) de mai à septembre. Elbow est réputé pour deux choses en particulier : son été pourri, et sa fameuse sauce aux piments, Herman’s Devil Tongue Chili. Béa, comme plusieurs, rêve par-dessus tout quitter Elbow… ne serait-ce qu’un jour : « Et c’est là que j’ai vu l’annonce. D’un côté, il y avait la photo d’Herman et son texte habituel sur la fabrication maison […] , l’autre moitié de l’étiquette représentait un coucher de soleil avec une plage et des palmiers. Et il était écrit : participez à notre concours de photos et gagnez un voyage en Floride. » Il n’en fallait pas plus à Béatrice.

Entre alors son ami Sam. De l’avis de tous les parents, Sam ne venait pas d’une famille peu recommandable. Son père est toujours en prison, sa mère rapplique uniquement lorsqu’elle n’a plus un rond pour boire, et son grand frère Jed (bel idiot celui-là !) ne se prive pas de maltraiter son benjamin. Seul membre de la famille qui est précieux pour Sam : son chien, Jellybean.

C’est maintenant qu’il faut attacher sa tuque avec sa broche, car ça part en grand ! Sam presse Béa de le suivre dans un endroit méga cool selon lui (déjà, je me serais méfié, mais bon !). Ils s’arrêtent devant une maison délabrée. Béa suit Sam au sous-sol (là, je me serais barré !). Il tient sa torche braquée sur un large trou dans le plancher. Là, les amis, j’ai cru que le temps allait s’arrêter ! Dans une sorte de mare malodorante gît un corps… un cadavre !

« Sans répondre, il a enfoncé l’extrémité du manche dans cette masse inerte et, en soulevant, a créé un remous dans l’eau trouble et profonde. Le corps s’est retourné. La bouche béante est remontée à la surface et on a vu l’autre œil. Il n’était pas blanchâtre comme le premier. En fait, il avait disparu. À sa place, il ne restait plus qu’une orbite vide et sombre. »

Je capotais grave ! Mais c’est loin d’être terminé…

Béatrice, pour les fins du concours il faut croire, prend le mort en photo et soudain, un bruit… « Le bruit que j’avais perçu était un gémissement sourd, une espèce de râle, de souffle qui sortait par la bouche et l’œil du cadavre. J’en avais la chair de poule. »

C’est décidé, Béa et Sam, accompagnés de quelques copains, vont mener l’enquête. Une enquête dont ils ne peuvent mesurer le danger ! D’ailleurs, alors que tous sont rassemblés chez Béatrice, Lisa découvre un sac mouillé, lourd et répugnant sous l’imper de son amie… sans parler de ces traces de pas sur le lino. Béa comprend aussitôt qu’il est trop tard, que quelque chose est enclenché. Cela avait commencé dans l’appareil et il était désormais impossible de revenir en arrière : « Ces empreintes, c’est les siennes, celles du mort. Le mort qu’on a vu dans la maison. Celui que j’ai photographié ! L’homme qui a été assassiné ! » Tout le monde se fige et chacun retient son souffle. Finalement, ils s’approchent prudemment de l’horrible sac, l’ouvrent… et découvrent un amas d’intestins ! Sans doute ceux du cadavre !

Ouf ! Bon, je ne peux en dire plus, mais je peux vous laisser avec quelques questionnements. Si une partie du mort s’était introduite dans l’appareil lorsque Béatrice l’a pris en photo? Et l’œil disparu, qu’est-il devenu? Je vous laisse aussi un nom, question d’ajouter de la confusion, Luke Green, 13 ans.

Voilà ! Si vous n’avez pas froid aux yeux, je vous invite à plonger dans ce récit riche en surprises angoissantes… c’est le moins qu’on puisse dire ! À vous maintenant d’avoir peur !

 Qui a tué Herman Henderson?, Rebecca Promitzer, Éditions Bayard jeunesse

Roman pour adolescents

Cet article a 1 Commentaire

  1. Marie-Claude Gagnon says:

    Bon je passe chez mon Libraire préféré et je commence m’a lecture demain!! Merci Nicholas, je cherchais justement des suggestions pour le mois d’octobre…. horreur, suspense, thriller, policier…. si tu as d’autres suggestions, fais-moi signe.

    Marie-Claude Gagnon
    La Petite Académie

Laissez une réponse