Swing à Berlin

Quand on m’a envoyé mon choix de livre, j’ai tout de suite été intriguée par Swing à Berlin, un roman écrit par Christophe Lambert. Il y avait longtemps que je n’avais pas lu de littérature pour adolescent et j’ai été agréablement surprise par la qualité de celui-ci.

Le roman nous propulse en 1943 en pleine deuxième guerre mondiale. Herr Dussandler est un pianiste de jazz dont le groupe a été dissolu avant la guerre avec l’arrestation des membres juifs de son groupe. Il coule des jours tranquilles dans le manoir dont il a hérité en essayant de ne pas se faire remarquer par le régime d’Hitler auquel il est hostile, jusqu’au jour où on l’oblige à former un groupe de

musique “rythmiquement accentué” pour améliorer le moral des civils fortement à la baisse suite aux bombardements et aux défaites qu’accumulent les allemands.

En sillonnant l’Allemagne, il choisit quatre jeunes bien différents. Il y a Hermann, le contrebassiste,  le parfait Aryen qui a fait les jeunesses hitlériennes, Thomas, le batteur, qui vivait dans les bas-fonds et ne mangeait pas à sa faim, Max le saxophoniste tombeur de ces dames et Rupert, le pianiste, plus réservé.

Inévitablement, les jeunes discuteront politique, mais en 1943 à Berlin s’opposer à Hitler est très dangereux. Jusqu’où iront-ils pour défendre leurs idées ?

J’ai bien aimé  ce roman qui se base sur des faits réels. Il y a bel et bien eu en Allemagne nazie des ancêtres de nos « boys bands » dont la mission était de montrer le talent allemand en musique. Il y a quelques notes en bas de page qui expliquent certains points historiques de cette période, mais peut-être qu’un peu plus d’information aurait été utile pour le jeune public. L’histoire est captivante et on s’imagine bien que beaucoup d’allemands ont eu des choix difficile à faire pendant cette période trouble. L’auteur a pris soin de bien s’informer pour créer un cadre plausible à son histoire et cela paraît dans les petits détails. Et surtout, j’adore ce type de roman qui m’invite à aller chercher plus d’information, à aller écouter de la musique. On peut apprendre des choses fortes intéressantes par le truchement de la fiction !

Swing à Berlin, Christophe Lambert, Bayard jeunesse

Mariève Mc Gee
Blogueuse d”un jour

 

Cet article a 0 Commentaire

Laissez une réponse